International Dunhuang Project
BASE DE DONNÉES DE L'IDP RECHERCHE DANS LA BASE
SOUTENEZ L'IDP
TECHNIQUE : INFRASTRUCTURE | RESSOURCES | LIENS

Technique

page crée: 28/2/09 Dernière mise à jour: 28/2/09

Introduction

Un objectif de caméra

Cette section est conçue comme une première étape pour ceux qui souhaitent en savoir davantage sur l'infrastructure technique de l'IDP. On y trouvera des détails sur l'équipement, les normes et les procédures mises en œuvre par l'IDP pour la photographie, le traitement et la gestion des images, la structure et l'utilisation de la base de données, ainsi que le concept, la réalisation et l'actualisation du site internet. Il faut cependant noter que nous réactualisons notre équipement et revoyons nos critères très fréquemment, ce qui fait que l'information que vous y trouverez ne sera pas toujours la plus actuelle. Mais nous sommes toujours prêts à répondre aux questions, et, sur demande, à apporter un complément d'informations.

L'IDP tient à la totale transparence de ses procédures et de ses critères, et présente sur Internet les ressources qu'il a élaborées, pour que d'autres s'en servent, s'en inspirent et les adaptent. Tous les centres IDP de par le monde utilisent les mêmes critères, procédures et équipements, et le personnel local est formé de façon à préserver la qualité et la cohérence des informations et des images. L'IDP fait régulièrement évoluer ses procédures et ses critères pour accompagner les avancées de la technologie et les nouvelles attentes, et se maintient en contact avec des projets analogues et des experts partout dans le monde, pour être toujours sûr de rester à la pointe du progrès. Il conseille régulièrement d'autres projets, et partage volontiers son expérience avec tous ceux qui le souhaitent.

Contexte

Base de données et système de gestion des contenus

En 1994, l'IDP a commencé à chercher un système de gestion de base de données relationnelle d'un coût abordable, suffisamment rodé pour éviter autant que possible les risques d'obsolescence, à même de fonctionner dans un environnement multilingue et en même temps suffisamment puissant pour stocker et servir une grande quantité d'informations, y compris des images. Le choix s'est porté sans hésitation sur 4D, qui est toujours utilisé. Les données peuvent être converties ("mappées") en XML.

La base de données a d'abord été conçue et mise en service par Michael Kaye (au départ avec 4D, et aujourd'hui avec FraserCRE) et Susan Whitfield (d'IDP), en 1994. Tous deux travaillent encore aujourd'hui à son développement. La base de données a été restructurée en 1995, 1996 et 2005 ; elle a grandi pour répondre aux besoins toujours croissants de l'IDP et de ses utilisateurs. La structure actuelle est présentée ici (PDF 204 Ko). Elle a été conçue à partir des catalogues de manuscrits, en se fondant sur les critères existants en matière d'imprimés et de numérique, mais en les étendant à bien plus de domaines, et de façon beaucoup plus fonctionnelle. La base a montré qu'elle pouvait s'adapter, la structure a permis d'intégrer des détails sur d'autres objets que les manuscrits, comme les peintures, les objets tridimensionnels, les textiles, les photographies historiques, et les sites archéologiques.

Dès le début, la base de données IDP devait être bien plus qu'un simple catalogue des manuscrits. Elle a été conçue en fonction de trois niveaux d'utilisation - et d'utilisateurs : d'abord, les conservateurs et les personnels des institutions dépositaires, à qui il s'agissait d'offrir un instrument de gestion des collections ; ensuite, les chercheurs et tous ceux qui souhaitent consulter les collections, ou en savoir davantage sur elles ; et, enfin, les usagers au sens beaucoup plus large, qui souhaitent se renseigner sur le contexte de toutes ces découvertes.

En 2001-2002, une version chinoise de la base de données a vu le jour, à l'usage du Centre IDP de Chine, avec l'aide de Mark Mitchenall. Celui-ci a également mis au point un système de synchronisation des données qui permet de recopier les informations entre serveurs des deux centres - Londres et Beijing.

En 2005, la base de données est restructurée, et désormais, pour le catalogage et les indications bibliographiques, c'est XML qui sera utilisé sur la base de la norme TEI. Le tout est stocké dans 4D, l'accès se faisant au moyen d'un plugin 4D XML. Active 4D est utilisé pour le site internet et la base de données.

Le site internet

Copie d'écran de la page d'accueil du site IDP, en 1999

Le site IDP en est à sa troisième mouture : cliquez ici pour en avoir une vue générale. Le premier site, conçu et mis en œuvre en interne par Colin Chinnery (qui a utilisé des framesets en HTML), et par Michael Kaye, qui s'est servi de 4D et Webstar, a été lancé en octobre 1998.

En 2002, IDP a commencé à travailler à la création d'un site multilingue qui est entré en service en novembre, en anglais et en chinois. Cette version du site a été élaborée par la société Dynamic Diagrams, mais la conception proprement dite, et sa réalisation (html et framesets) sont de Vic Swift, d'IDP, et, pour la base de données, de Michael Kaye, qui a utilisé 4D comme un serveur internet ; Mark Mitchenall a apporté son aide pour le site chinois.

Copie d'écran de la page d'accueil du site IDP, en 2005

En 2005, un grand chantier de restructuration du site s'est ouvert : il lui fallait beaucoup plus de fonctionnalités et de données. Le nouveau site a été conçu et réalisé par Vic Swift (avec la participation d'autres membres de l'équipe IDP) en HTML, CSS et Javascript, l'aspect base de données étant cette fois encore assuré par Michael Kaye qui a utilisé Active 4D comme serveur internet. Sam van Schaik s'est occupé du XML et du XSLT. Cette dernière version du site a été lancée fin 2005.

La fin de 2007 a vu les débuts des travaux sur la mise en place d'un espace personnalisé, et sur des couches cartographiques pour Google Earth.

ACCUEIL | À PROPOS D'IDP | COLLECTIONS | ÉDUCATION | CONSERVATION | TECHNIQUE | ARCHIVES | PLAN DU SITE | AIDE